Comment rester en bonne santé en hiver

Imprimer






L’hiver est une période de l’année active et festive. C’est aussi un moment où plus de gens ont tendance à tomber malade. En quoi cette période de l’année encourage-t-elle les courbatures et les reniflements ?

Pouvez-vous tomber malade par temps froid ?

Il est vrai que l’exposition aux températures froides contracte les vaisseaux sanguins et réduit le flux sanguin. Cela  pourrait affaiblir le système immunitaire, ce qui signifie que moins de globules blancs protecteurs circulent. () Mais le froid seul ne vous rendra pas malade. Les bactéries et les virus nuisibles sont à blâmer, bien que certains soient plus faciles à attraper et à se répandre par temps froid et sec. () ()

Le comportement humain est plus responsable de la transmission de la maladie que le froid et il peut faciliter la transmission du rhume et de la grippe. Pendant l’hiver, nous voyageons en masse et nous pouvons rester à l’intérieur, en contact étroit avec nos amis et nos familles. En conséquence, les problèmes hivernaux courants tels que le rhume, les maux de gorge, l’asthme, les articulations rigides, les boutons de fièvre, la peau sèche et la grippe sont tout simplement plus faciles à contracter. ()

Préoccupations courantes concernant la santé en hiver

Les maux saisonniers sont nombreux et variés. Regardons quelques-uns des plus courants, leurs symptômes et leurs causes.

Froid

Le rhume affecte des millions de personnes. En fait, l’adulte moyen l’attrapera au moins deux ou trois fois par an. () Les rhumes sont causés par des infections virales, les plus courantes étant les rhinovirus humains ou VRC. () Ils entraînent des infections des voies respiratoires supérieures avec des symptômes tels que le nez qui coule, mal de gorge, toux, maux de tête ou douleurs corporelles légères. ()

Gorge irritée

Un mal de gorge au cours de l’hiver, est généralement le signe précoce d’une infection des voies respiratoires supérieures. ()

Asthme

L’asthme n’est pas une maladie saisonnière, mais il peut être exacerbé par le froid, en particulier une chute soudaine de la température (par exemple, lorsque vous sortez dehors en plein hiver). En outre, une crise d’asthme pouvant provoquer une toux, une respiration sifflante et un essoufflement () peut être provoquée par d’autres conditions, telles qu’un rhume ou une grippe. ( 10 )

Norovirus

Le norovirus est une maladie gastro-intestinale contagieuse pouvant causer des nausées, des vomissements et des selles liquides. C’est particulièrement gênant si vous êtes entourés de gens ou dans des lieux fermés tels que les écoles, les hôpitaux, les maisons de retraite et les transports. Toucher des surfaces contaminées (comme des comptoirs ou des poignées de porte), manger des aliments manipulés par une personne infectée ou même inhaler des particules virales peut propager le virus. ( 11 )

Articulations douloureuses

La relation entre la raideur des articulations douloureuses et le temps froid est étrange. Il semble que le temps froid exacerbe l’inflammation, mais une chute soudaine de la température est généralement précédée d’une chute de la pression barométrique. Les personnes aux articulations enflammées sont plus sensibles aux changements de pression atmosphérique et peuvent ressentir plus de douleur dans les zones touchées. Les articulations raides peuvent aussi faire plus mal en hiver car les personnes sont plus sédentaires quand il fait froid dehors. ( 12 )

Boutons de fièvre

Les boutons de fièvre sont le résultat du virus très contagieux HSV-1. Le virus reste dormant dans les cellules nerveuses du corps jusqu’à son activation. De nombreux facteurs, y compris le stress ou un système immunitaire affaibli, peuvent déclencher une poussée. Pour éviter la transmission à d’autres personnes ou à d’autres parties du corps, évitez de toucher les boutons de fièvre, ne partagez pas les aliments avec des ustensiles, et lavez-vous les mains fréquemment. ( 13 )

Peau sèche

Dans de nombreux endroits, l’humidité baisse pendant l’hiver. Moins d’humidité dans l’air peut conduire à la peau sèche. N’utilisez pas de savons trop asséchants et, ne vous baignez pas dans une eau trop chaude car les deux peuvent dessécher votre peau. Hydratez votre peau en appliquant une lotion riche après la douche. Vous pouvez également investir dans un humidificateur pour votre chambre à coucher.

Grippe

Les symptômes de la grippe et du rhume sont similaires, mais les symptômes de la grippe sont plus graves et comprennent de la fièvre, des frissons, des courbatures. En cas d’aggravation, la grippe peut entraîner des problèmes de santé plus graves, tels que la pneumonie. Elle peut aussi mettre la vie en danger. ( 14 ) Il est important d’être particulièrement vigilant, car vous pouvez attraper la grippe à une distance pouvant atteindre 2 mètres par transmission de gouttelettes. Les personnes infectées sont généralement contagieuses un jour avant l’apparition des symptômes et jusqu’à 7 jours après. ( 15 )

Si vous tombez malade, restez à la maison. ( 16 ) Restez hydraté, reposez-vous beaucoup et prenez le temps de récupérer. Ne contaminez pas votre lieu de travail. Vous n’êtes pas à votre meilleur lorsque vous êtes malade et vous pouvez considérablement entraver la productivité en rendant vos collègues malades. ( 17 )

Allergies hivernales

Pour beaucoup de gens, l’hiver signifie passer plus de temps à l’intérieur avec des spores de moisissure, des squames d’animaux domestiques, des nettoyants chimiques et des acariens. Si l’on considère que la plupart des maisons sont parfaitement étanches et que la ventilation fait défaut, il n’est pas surprenant que des allergies puissent se développer pendant les mois d’hiver. ( 18 )


Vous aimerez aussi : Huile essentielle d’eucalyptus : Remède maison instantané pour un nez bouché


Comment éviter de tomber malade

La prévention est la meilleure stratégie pour éviter les maux hivernaux. Les conseils suivants vous aideront à vous protéger et à renforcer votre système immunitaire.

Suivre un régime alimentaire sain

Une mauvaise alimentation peut avoir un effet important sur votre santé en modifiant la composition de votre microbiome intestinal, vous laissant ainsi attaquer aux bactéries nocives. À l’inverse, la consommation de bactéries lactiques naturellement présentes dans les aliments crus, tels que les fruits et les légumes, contribue à la santé intestinale. ( 19 ) Les probiotiques tels que les lactobacilles favorisent une santé respiratoire normale. ( 20 ) ( 21 )

De nombreux aliments réconfortants traditionnels et de saison offrent peu de valeur nutritive. Des études montrent qu’une consommation de glucose concentrée sans antioxydants provoque un stress oxydatif dans le sang ( 22 ) et vous place dans un état pro-oxydant ( 23 ), ce qui compromet vos défenses immunitaires. ( 24 ) Combattez l’effet en mangeant beaucoup de légumes-feuilles, de haricots et d’agrumes.

Faire de l’exercice et rester actif

Quand il fait froid et que les journées sont courtes, faire de l’exercice peut être la dernière chose à laquelle on a envie, mais l’exercice soutient le système immunitaire et peut même vous empêcher de tomber malade. L’exercice aérobie aide à faire circuler les globules blancs dans tout votre corps afin qu’ils puissent détecter et combattre les microbes nocifs. L’exercice diminue les hormones de stress ( 25 ) et combat le trouble affectif saisonnier. ( 26 )

Gérer votre stress

Le stress est inévitable et le stress occasionnel est bon pour la santé ( 27 ), mais un stress prolongé affaiblit le système immunitaire. ( 28 ) L’un des nombreux effets du stress est un thymus rétréci et atrophié. Le thymus est la petite glande du système lymphatique qui fabrique les cellules T ( 29 ) des cellules immunitaires hautement spécialisées qui ciblent des types et des souches de microbes spécifiques, tels que les virus.

Contrôlez votre niveau de stress cet hiver et atténuez vos facteurs de stress pour soutenir votre système immunitaire. Prenez du temps pour vous et évitez de vous engager de manière excessive dans les activités sociales. Il est parfois difficile de dire «non» mais le repos et la récupération sont essentiels pour renforcer les défenses immunitaires.

Dormez bien

Un manque de sommeil affecte le système immunitaire et une privation de sommeil constante amène le corps à entrer dans un état pro-inflammatoire en à peine 8 jours. ( 30 ) Étant donné que les cellules immunitaires sont les plus actives pendant le cycle du sommeil, une bonne nuit de sommeil est essentielle. Si vous vous sentez fatigué, reposez-vous car cela renforce la réponse immunitaire. ( 31 )

Lavez ses mains

Se laver les mains régulièrement est l’un des meilleurs moyens de prévenir l’infection. Les surfaces partagées telles que les rampes d’escalier, les poignées de porte et les boutons d’ascenseur sont un canal pour les agents pathogènes. Nous nous infectons ensuite lorsque nous touchons notre visage. ( 32 ) La plupart des gens se touchent le visage en moyenne 4 fois par heure, et ils touchent des surfaces partagées environ 3 fois par heure. Lavez-vous toujours les mains après avoir touché des surfaces partagées. ( 33 )

Protégez sa peau

La peau peut être particulièrement sensible aux températures extrêmes. Se baigner et se doucher dans de l’eau chaude peut aggraver la peau sèche, même sujette aux gerçures. ( 34 ) L’air froid et sec provoque également des ravages sur la peau. ( 35 ) Hydratez votre peau en appliquant une lotion de soin biologique immédiatement après la douche.

Faire des gargarismes

Le gargarisme est un excellent moyen de vous empêcher de tomber malade. Bien que ce soit idéal pour soulager un mal de gorge, il est apparu que se gargariser d’eau salée était également un moyen efficace de décourager les infections des voies respiratoires supérieures. ( 36 ) Vous pouvez même essayer de vous gargariser avec du thé vert. Selon une étude, se gargariser avec du thé vert est plus efficace que l’eau pure pour prévenir la fièvre chez les enfants. ( 37 )

Rester au chaud

L’exposition au froid provoque une vasoconstriction, qui est la constriction des vaisseaux sanguins dans votre corps. Habillez-vous convenablement en fonction de la météo et maintenez de bonnes défenses immunitaires pour des voies respiratoires en santé et bien alimentées en globules blancs.

Compléments alimentaires

Une bonne nutrition est la base d’une bonne santé. Si vous n’obtenez pas tout le spectre de nutriments dont votre corps a besoin, des suppléments nutritionnels peuvent aider à combler les lacunes et à renforcer le système immunitaire.

Tenez compte de ces conseils pour renforcer votre système immunitaire cet hiver. Bonnes vacances en bonne santé !

Quels conseils de santé en hiver recommandez-vous ? Avez-vous essayé l’un de ceux que nous avons énumérés ci-dessus ? Partagez vos expériences !








Source

Découvrez la boutique Pierres&Cristaux

Merci pour votre partage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :