Un gène présent dans la viande rouge pourrait être à l’origine de certaines inflammations

Imprimer



Un gène présent dans la viande rouge et dans certains poissons et produits laitiers serait à l’origine de problèmes d’inflammation, d’arthrite, et de cancers. Une étude de l’Université du Nevada, aux Etats-Unis, s’attache à déterminer dans quelle mesure ce gène serait présent chez les animaux et pourquoi.

Le gène CMAH permet la synthèse d’un sucre appelé Neu5Gc. Absent du corps humain, il est présent chez certains animaux et dans des produits laitiers. Consommé par un humain, le sucre Neu5Gc provoquerait une réaction immunitaire pouvant créer des inflammations, de l’arthrite ou même le cancer. C’est en tous cas la conclusion d’une étude menée par des chercheurs de l’Université du Nevada (Etats-Unis).

Selon l’étude, la présence de sucre Neu5Gc serait insignifiante chez les poissons, mais significative dans leurs œufs, c’est-à-dire par exemple dans le caviar. De même, les animaux dits « à viande rouge » présenteraient des gènes CMAH actifs, tandis que les reptiles et des oiseaux en seraient dépourvus. Autrement dit, consommer du poulet ou de la dinde ne provoquerait pas les effets secondaires nocifs concernés. Le lien entre la consommation de viande rouge et inflammation de l’intestin avait déjà été relevé par

« L’inactivation du CMAH au cours de l’évolution humaine pourrait avoir libéré les humains d’un certain nombre de pathogènes »

Les chercheurs de l’Université du Nevada, dirigés par le professeur David Alvarez-Ponce, ont ainsi [ Lire la suite sur sciencesetavenir.fr].




pierresetcristaux.com
Merci pour votre partage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :