Comment les produits chimiques vous empoisonnent dans les avions

Imprimer






Avez-vous déjà ressenti un malaise après avoir pris l’avion et supposer qu’il pouvait s’agir du décalage horaire ou d’un virus que vous avez attrapé par un autre passager ? Eh bien, détrompez-vous ! Vous avez peut-être été exposé à un insecticide, à des pesticides ou à d’autres produits chimiques toxiques qui sont utilisés délibérément par le personnel des compagnies aériennes.

Les passagers aériens devraient être outrés de savoir que les produits chimiques toxiques sont maintenant pulvérisés dans les avions régulièrement, pendant le vol, tandis que les voyageurs sont à l’intérieur de l’appareil.

Ce processus est appelé “désinsectisation”, un mot qui semble avoir été inventé par l’industrie du transport aérien. La désinsectisation ou la pulvérisation d’un insecticide ou de pesticides sur les avions est désormais autorisée par le droit international. La raison invoquée est de protéger la santé publique, les cultures et l’agriculture, ainsi que l’environnement.

L’Organisation de l’aviation civile internationale et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) admettent que les cabines d’aéronefs sont traitées avec ce qu’elles appellent un “insecticide à action rapide” avec des passagers à bord, juste avant le décollage. Certaines compagnies aériennes traitent plutôt l’intérieur des avions avec un “aérosol à insecticide résiduel” juste avant que les passagers montent à bord.

C’est un comportement vraiment écœurant : ces produits chimiques toxiques sont également appliqués directement sur les surfaces internes de l’avion et, pour aggraver les choses, les passagers peuvent respirer cette merde dans leurs poumons.

Dans cette vidéo, les passagers aériens sont aspergés de produits chimiques toxiques pendant un vol et le personnel de la compagnie aérienne déclare : «Ne filmez pas ! (Découvrez son expression faciale en arrosant les passagers. Ca dit tout !)

Les passagers acceptent automatiquement d’être aspergés de pesticides lors de l’achat de billets d’avion

La pulvérisation de produits chimiques toxiques tels que des pesticides ou des insecticides à l’intérieur d’une cabine d’avion fermée et pressurisée est tout à fait alarmante. C’est une attaque contre les sens et les systèmes nerveux des passagers de l’avion. Les personnes ayant un problème de santé préexistant ou un système immunitaire affaibli sont encore plus à risque de souffrir d’effets indésirables sur la santé.

Cependant, tous les passagers exposés à ces produits chimiques toxiques «acceptent» les conditions, même s’ils n’en ont pas connaissance. Le fait que la pulvérisation se produise lors d’un vol est indiqué sur les petits caractères lors de l’achat des billets d’avion.   Les passagers acceptent implicitement d’être pulvérisés simplement en achetant un billet pour un vol où ces pratiques auront lieu.

Problèmes de santé graves signalés par les pesticides toxiques et les insecticides pulvérisés sur les avions

De nombreux passagers aériens signalent déjà des effets négatifs sur la santé liés à l’exposition à des produits chimiques toxiques sur les vols. Par exemple, les symptômes pseudo-grippaux, les problèmes de sinus, les éruptions cutanées, les maux de tête et les articulations enflées ne sont que quelques-uns des effets horribles. Cependant, des problèmes beaucoup plus graves tels que des problèmes respiratoires aigus et un choc anaphylactique sont survenus. Des problèmes chroniques affectant les systèmes neurologiques et immunitaires ont également été rapportés.

Les pesticides les plus couramment utilisés sur les avions sont les pyréthroïdes synthétiques, en particulier la perméthrine et la d-phénothrine. Rappelez-vous qu’ils tuent les insectes en attaquant leurs systèmes nerveux.

Que font ces produits chimiques au système nerveux humain ? De nombreuses études ont établi un lien entre la perméthrine et la maladie de Parkinson. (ça doit s’arrêter !)

Les compagnies aériennes nient les problèmes de santé et de sécurité

Rien d’étonnant à ce que l’Organisation mondiale de la santé minimise actuellement les symptômes et les préoccupations exprimés par les passagers. Ils déclarent “qu’il n’y a aucune preuve” que ces pulvérisations d’insecticide présentent un risque pour la santé humaine et que les pulvérisations sont sans danger.

L’arrogance de ces déclarations est consternante. Même un profane sait qu’il ne faut pas utiliser de vaporisateurs chimiques dans une zone non ventilée. À court terme, le seul recours est d’éviter les vols où cette pratique a lieu. Cependant, les compagnies aériennes devraient être fortement sollicitées pour trouver des méthodes non toxiques de lutte contre les organismes nuisibles.

Conclusion : avant de prendre un vol, téléphonez à la compagnie aérienne de votre choix et posez la question suivante : «est-ce que vous pulvérisez des insecticides sur ce vol ?»







Source

 

pierresetcristaux.com
Merci pour votre partage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :