Tout savoir sur les bienfaits de la verveine

Temps de lecture : 5 minutes

Imprimer






La verveine connue sous le nom de Verbena officinalis est une plante herbacée vivace originaire d’Europe, d’Asie et d’Afrique du Nord.

La plante appartient à la famille des Verbenaceae. Elle a des feuilles lobées et dentées avec des fleurs soyeuses couleur lilas.

Elle est utilisée dans le monde entier comme remède naturel en raison des multiples composés bénéfiques qu’elle contient.

Cet article passe en revue les bienfaits, les utilisations et les effets secondaires potentiels de la verveine.

Tout savoir sur les bienfaits de la verveine

Bienfaits potentiels

La verveine contient plus de 20 composés végétaux bénéfiques, y compris des glycosides iridoïdes, des flavonoïdes et des triterpénoïdes responsables de ses prétendus bienfaits (Source).

Effets antitumoraux

Des études sur éprouvettes et sur des animaux suggèrent que les glycosides, les triterpénoïdes et les huiles essentielles de la verveine peuvent aider à inhiber la croissance tumorale et provoquer la mort des cellules cancéreuses (Source, Source).

Dans une étude chez la souris, des doses élevées d’extrait de verveine de 40 grammes par kg de poids corporel ont inhibé la croissance tumorale de plus de 30%, par rapport aux témoins.

Les chercheurs ont attribué cette activité anti-tumorale aux verbénosides A et B, deux types de glycosides et aux triterpénoïdes (Source).

De plus, le citral, un composant clé de l’huile essentielle de verveine possède des effets anticancéreux éprouvés qui provoquent la mort cellulaire programmée (Source).

Une étude en éprouvette a révélé qu’une concentration de 0,01% d’huile essentielle de verveine augmentait de 15 à 52% la mort des cellules immunitaires nocives obtenues auprès de celles atteintes de leucémie lymphoïde chronique, ce qui suggère qu’elle pourrait être utile pour le développement de nouveaux agents thérapeutiques (Source).

La recherche chez l’homme est nécessaire pour vérifier ces affirmations.

Peut protéger les cellules nerveuses

L’extrait de verveine peut aider dans certaines conditions neurologiques ou liées au cerveau.

Des études chez le rat ont montré que la verbénaline glycoside de verveine  également connue sous le nom de cornine peut considérablement améliorer les lésions cérébrales après un AVC (Source, Source, Source).

Les études expliquent que le composé favorise le développement de nouveaux vaisseaux sanguins dans le cerveau qui lui fournissent de l’oxygène et améliore sa fonction mitochondriale.

Les mitochondries sont responsables de la production d’énergie dans vos cellules, et elles ont besoin d’oxygène pour le faire. Sans oxygène, la production d’énergie diminue, entraînant des problèmes d’activité cellulaire régulière et potentiellement le développement de nombreuses maladies du système nerveux (Source).

La verbénaline assure un apport suffisant d’énergie et de sang au cerveau, améliorant la fonction après un AVC.

De plus, l’extrait peut protéger contre la perte de cellules cérébrales ou de neurones dans la maladie d’Alzheimer.

La recherche suggère qu’il peut réduire la toxicité du peptide bêta-amyloïde ou Abeta. L’accumulation de ce composé est un facteur toxique important impliqué dans le développement de la maladie (Source).

Peut aider à réduire l’anxiété et les convulsions

La verveine est utilisée depuis longtemps en médecine populaire comme relaxant ou tonique nerveux, et la recherche animale soutient actuellement cette utilisation.

Une étude chez le rat a déterminé que des doses de 0,1 à 0,5 grammes par kg de poids corporel d’extrait de verveine avaient un effet réducteur d’anxiété comparable au diazépam, un médicament populaire utilisé pour réduire l’anxiété (Source).

Les chercheurs ont lié cela au contenu végétal des flavonoïdes et des tanins, qui sont tous deux connus pour posséder des propriétés anti-anxiété et sédatives.

D’autres études chez le rat ont conclu que l’extrait peut aider à gérer les convulsions ou les crises chez les personnes atteintes de maladies neurologiques telles que l’épilepsie en prolongeant leur délai d’apparition et en raccourcissant leur durée (Source, Source).

Cela a été attribué à la verbénine, un composant essentielle de la verveine. La verbénine était même préférée au bromure, un composé habituellement utilisé dans le traitement de l’épilepsie (Source).

Peut avoir une activité antimicrobienne

La résistance aux antibiotiques est une préoccupation mondiale croissante. De manière prometteuse, des études montrent que la verveine peut protéger contre les bactéries et les champignons résistants aux antibiotiques.

Dans une étude en tube à essai, l’huile essentielle de verveine a été testée contre deux champignons et sept bactéries. Elle a inhibé la croissance de tous les micro-organismes par dose-dépendante ; ce qui signifie que plus la dose est élevée et plus l’effet antimicrobien est élevé (Source).

De même, une autre étude en tube à essai a démontré l’effet antibactérien de l’extrait de verveine contre  Staphylococcus aureus, Escherichia coli et Salmonella typhi, qui sont responsables de multiples maladies infectieuses (Source).

Les composés contenus dans l’huile essentielle de verveine, tels que le citral, sont connus pour posséder des activités antimicrobiennes. De plus, d’autres composés bénéfiques comme les flavonoïdes, qui sont présents dans la plante, peuvent ajouter à ces effets (Source).

La recherche suggère que les flavonoïdes peuvent inhiber l’attachement bactérien à l’hôte et neutraliser la toxicité contre les cellules humaines. Cependant, des études chez l’homme sont encore nécessaires (Source).

Autres bienfaits

L’extrait et les huiles essentielles de la verveine peuvent offrir d’autres bienfaits potentiels pour la santé, tels que :

  • Activité anti-inflammatoire : l’utilisation topique d’extrait de verveine semble avoir un effet anti-inflammatoire sur l’enflure causée par la rétention d’eau (Source).
  • Soutient la santé des gencives :  une étude portant sur 260 personnes suggère qu’une décoction de verveine (infusion à base de plantes) peut aider à la gestion de la gingivite chronique ou de l’inflammation des gencives (Source).
  • Soutient la santé cardiaque : une étude chez le rat a déterminé que le traitement à la verbénaline ou à la cornine réduisait la mort du tissu cardiaque et les dommages causés par un apport sanguin inadéquat (Source).
  • Activité antidiarrhéique : une étude animale a conclu que l’extrait de racine de verveine retardait considérablement le volume et la fréquence de la diarrhée, par rapport à une source témoin (Source).

Les usages de la verveine

De nombreux bienfaits de la verveine sont soutenus par la science, mais la plante est également utilisée en médecine traditionnelle pour traiter d’autres maladies sans preuves cliniques à l’appui de ses effets.

Par exemple, en Éthiopie, les feuilles sont utilisées pour traiter les otites, tandis que la racine est utilisée pour traiter l’inflammation des amygdales et l’ascaridiase, une maladie causée par le parasite Ascaris lumbricoides qui peut entraîner des douleurs abdominales et de la diarrhée (Source).

La plante entière est également utilisée pour traiter les douleurs abdominales et pour se protéger contre le mauvais œil, qui pourrait causer des malheurs ou des blessures (Source).

La verveine est également traditionnellement utilisée comme galactagogue, une substance qui augmente la production de lait chez les femmes qui allaitent. Cependant, il s’agit d’une autre utilisation non étayée par des preuves scientifiques (Source).

Vous pouvez trouver de la verveine sous forme de teinture, sous forme de poudre ou de pommade. Vous pouvez également la boire sous forme d’infusion, bien qu’elle ait un goût amer.

Les fleurs sont également utilisées comme garniture dans les cocktails et les boissons alcoolisées.

Effets secondaires et précautions

La verveine est généralement reconnue comme sécuritaire. Bien qu’elle soit généralement bien tolérée, des effets secondaires ont été signalés (Source).

Des études animales montrent que la consommation d’extrait de verveine pendant la grossesse peut entraîner une mauvaise prise de poids et des anomalies fœtales telles qu’une ossification réduite ou un durcissement osseux.

Ainsi, les femmes enceintes devraient éviter tous les produits contenant de la verveine (Source).

De plus, on ne sait pas si les composés de la plante pourraient excréter dans le lait maternel. Par conséquent, les mères qui allaitent peuvent vouloir se méfier de la prudence et éviter de consommer la plante pour assurer leur sécurité et celle de leurs bébés (Source).

De plus, des recherches plus anciennes montrent que la consommation verveine en tisane pendant les repas peut inhiber l’absorption du fer de 59%. Cela signifie que les personnes souffrant d’anémie ou d’une carence en fer doivent éviter la plante (Source).

Enfin, et encore une fois, selon des recherches plus anciennes, la teneur en vitamine K de la verveine peut entraîner des interactions entre les médicament et la plante et atténuer l’effet des anticoagulants comme la warfarine (Source).

Par conséquent, c’est toujours une bonne idée de parler à médecein avant d’essayer un nouveau supplément.

En résumé

La verveine est un remède naturel et populaire utilisé dans le monde entier pour le traitement de plusieurs maladies.

Elle peut être consommée sous forme de thé, de teinture, de poudre ou de crème.

Elle offre de nombreux bienfaits pour la santé soutenus par la science, notamment des effets antitumoraux, une protection des cellules nerveuses et des propriétés réduisant l’anxiété et les convulsions, entre autres.

Gardez à l’esprit que bon nombre de ses prétendus bienfaits et utilisations ne sont pas étayés par la science, y compris son utilisation pour augmenter la production de lait maternel ou pour traiter les otites.

Enfin, bien qu’elle soit généralement reconnu comme sécuritaire, les femmes enceintes, les personnes souffrant d’anémie et celles qui prennent des anticoagulants ne devraient pas en consommer pour éviter les effets secondaires indésirables.


Vous aimerez aussi : Comment créer une trousse de premiers secours à base de plantes








Source

.

Merci pour votre partage !
%d blogueurs aiment cette page :